Améliorer l’insertion en emploi des personnes en situation de handicap

0

L’année 2017 marque les 30 ans de la première loi Handicap, et Emploi et reconduit comme chaque année la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées !

Du 13 au 19 novembre, la SEPH mobilise les personnes handicapées, les employeurs publics et privés, les partenaires de l’insertion, les journalistes et, plus largement, toutes les personnes intéressées par le handicap, autour de deux principaux objectifs :

  • Permettre la mise en relation de demandeurs d’emploi en situation de handicap et d’employeurs,
  • Sensibiliser le grand public, pour faire évoluer les mentalités et lever les idées reçues sur les handicaps.

En Martinique, des temps forts et évènements sont organisés tout au long de la semaine par l’ensemble des acteurs de l’insertion des travailleurs handicapés : job dating, forum emploi handicap, conférences, session de formation, opérations en entreprises… mais aussi animation grand public, gala handisport, cycle de témoignages vidéos de personnes en situation de handicap en emploi, ateliers et jeux de rôle.

Insertion et handicap en Martinique : chiffres et enjeux clefs

L’insertion dans l’emploi des personnes en situation de handicap est déjà une réalité en Martinique :

  • Près de 550 personnes (représentant 463 RTP) sont salariées dans les entreprises privées assujetties (établissements supérieurs à 20 salariés, déclarations 2016), et plus de 800 sont employées dans le secteur public ; 25 personnes ont effectué u  stage en 2016.
  • Aujourd’hui une majorité d’établissements soumis à l’obligation d’emploi emploient au moins une personne handicapée (environ 2/3 des entreprises assujetties) et les contributions annuelles à l’Agefiph diminuent (environ 1 millions d’euros en 2015 pour la Martinique)
  • Des opérations d’insertion de travailleurs handicapés portent leur fruit : dans la grande distribution, la banane, la sécurité et le commerce, ainsi que l’action Yonn a lot’ (action d’adaptation à l’emploi, avec Medef, FTPE, Opcalia et Pôle Emploi)
  • 200 placements dans l’emploi ont été réalisés par Cap Emploi (organisme de placement) en 2016, chiffre en augmentation depuis 2 ans, auxquels s’ajoutent ceux réalisés par Pôle Emploi et les Missions locales ; tandis que 55 opérations de maintien dans l’emploi ont pu être réalisés par le SAMETH (service de maintien dans l’emploi).

L’objectif est néanmoins d’aller plus loin. 30 ans après la première loi Handicap et Emploi (1987) et plus de 10 ans après le renforcement des droits des personnes en situation de handicap (2005), l’obligation d’emploi fixée à 6% de travailleurs handicapés parmi les effectifs des employeurs reste très éloigné et évolue modestement (3,3% au niveau national, autour de 2,6% en Martinique).

La loi offre aux entreprises plusieurs moyens pour satisfaire à l’obligation d’emploi de 6% :

  • Employer des personnes handicapées.
  • Accueillir des stagiaires handicapés
  • Sous-traiter auprès des secteurs protégés ou adapté
  • Conclure un accord de groupe, d’entreprise ou d’établissement
  • Verser une contribution à l’Agefiph

En Martinique, on compte 105 établissements sur les 291 assujettis qui atteignent le quota de 6%, soit 36%.

D’autant qu’un potentiel humain, professionnel et social existe pour cela : plus de 1800 personnes sont inscrites comme demandeur d’emploi en situation de handicap à Pôle Emploi fin 2016. Les personnes handicapées, dont le taux de chômage est deux fois plus élevé que le tout public, présentent des difficultés d’insertion plus fortes (âge élevé, plus faible niveau de formation, forte ancienneté d’inscription au chômage).

De nombreux freins restent à lever pour favoriser l’insertion des personnes handicapées (l’accès à la formation et à la qualification ; l’accès à l’alternance ; les freins à l’embauche, renforcés pour les petites entreprises qui ne sont pas dotées de structure RH développée, …) et de pédagogie à faire sur la diversité des formes de handicap (moteurs, sensoriels, psychiques, mentaux ; visibles ou non, invalidant ou non) et la lutte contre les idées reçues (métiers réservés aux personnes en situation de handicap par exemple).

Le PRITH – Plan régional d’insertion des travailleurs handicapés – exerce une fonction de coordination des partenaires du handicap, de mobilisation des employeurs et de passerelles entre institutionnels et monde économique, sur l’ensemble du parcours des personnes : formation, insertion, maintien dans l’emploi.

Il promeut la réalisation de projets concrets : projet passerelle entre institutionnels du handicap et employeurs (job dating, diffusion de cv, …), actions de communication employeurs et grand public (site internet, newsletter, cycle de témoignages vidéo de PH en emploi), sensibilisation et formation d’acteurs ; et a un rôle d’observatoire des données sur le handicap et l’emploi.

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.