Antoine Karam : Un développement vertueux pour la Guyane

0

Les adhérents de Contact ont rencontré et échangé avec le sénateur guyanais Antoine Karam sur le thème « La Guyane face aux défis de son développement ».

Historien, président du Conseil Régional de 1992 à 2010 et sénateur depuis 2014, Antoine Karam a rappelé la richesse de cette terre attractive dominée par la fièvre de l’or et l’aventure du spatial.

 

La Guyane en quelques chiffres

84 000 km2, un couvert végétal qui représente 90% de la superficie, 280 000 habitants officiellement (en réalité environ 400 000), 43% de la population a moins de 23 ans, un taux de chômage officiel de 23%, 103 nationalités, une biodiversité exceptionnelle, un cours de l’or à 34 000 euros le kilo, des fleuves pollués par l’orpaillage clandestin. Un territoire pauvre : 40% de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté, et seulement 35% paient l’impôt. Tout cela sur fond d’insécurité.

 

« La Belle au Bois dormant »

« La Guyane est la Belle au Bois dormant car c’est un territoire magnifique avec des potentialités extraordinaires. Mais il y a eu une série de rendez-vous manqués entre la Guyane et l’État français », a résumé Antoine Karam. Le pays reste prometteur avec un fort besoin d’infrastructures, d’écoles, de lycées, de routes, un réel besoin de désenclavement. Et d’organisation de la filière aurifère puisque 15 tonnes d’or sortent clandestinement chaque année contre une production officielle de 1,5 tonne. Le sénateur plaide pour un développement économique vertueux, l’accueil d’investisseurs, avec « des retombées économiques et sociales locales. »

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.