Claude Lise : « La CTM ? Une loi mal conçue, mal écrite et mal débattue »

0

Contact-Entreprise a reçu Claude Lise, président de l’Assemblée de Martinique, lors d’un déjeuner-débat sur le thème « Bilan et perspectives de la gouvernance de la Collectivité Territoriale de Martinique ».

L’ancien député, sénateur, président du Conseil Général et aujourd’hui président de l’Assemblée de Martinique a d’emblée donné le ton : « La loi de 2011 est une loi mal conçue, mal écrite et mal débattue ». Les prérogatives de l’Assemblée n’étant pas suffisamment définies dans la Loi, dans son application actuelle, l’Assemblée ne dispose d’aucun moyen financier, humain, administratif pour réaliser sa mission.

Claude Lise a aussi déploré « un système hyper centralisé et vertical » favorisant l’engorgement, la paralysie « et le syndrome du parapluie » avec des répercussions sérieuses sur tous les acteurs, en particulier économiques.Selon lui, le problème est intrinsèque car constitutionnel, et il milite activement pour que la Loi soit amendée.

Un  « budget d’investissement à l’étroit » en 2019

Le Président de l’Assemblée de Martinique a présenté la situation financière contrainte de la CTM, due notamment à la forte baisse des dotations de l’État. Pour 2019, c’est un budget d’investissement à l’étroit qui a été voté, à hauteur de 178 millions d’euros, afin de respecter le nouveau cadre qui impose aux collectivités une capacité de désendettement de 9 années.

Claude Lise a conclu ce déjeuner en appelant à « un sursaut citoyen » et en rappelant les bienfaits de l’action collective.

Voir la vidéo :https://youtu.be/BnJmmQNuRbE

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.