Combien d’emplois durables faut-il détruire pour sauver des contrats aidés ?

0

Pourquoi faut-il remettre notre économie à genoux ? Pourquoi faut-il affaiblir encore nos entreprises qui se débattent depuis 9 ans dans une crise profonde ? Pourquoi faut-il les empêcher de travailler et de maintenir leurs emplois ? Pourquoi faut-il détériorer à ce point l’image de notre territoire ? Et faire fuir les derniers créateurs d’emplois ? Pourquoi faut-il sacrifier nos enfants ? …

Ceux qui appellent à la grève générale font une grave erreur. Car stopper l’activité économique n’est certainement pas le meilleur moyen de vaincre le chômage. Certainement pas. Stopper l’activité, c’est au contraire l’assurance de détruire des emplois !

Sommes-nous amnésiques ? Avons-nous déjà oublié les effets désastreux des derniers blocages ? Avons-nous déjà oublié que la Martinique ne s’en est toujours pas remise ?

Les contrats aidés sont utiles, car notre chômage est immense. Mais les emplois durables issus de l’activité économique le sont encore plus ! Choisir de tuer ceux-ci pour sauver ceux-là est irresponsable !

Nous sommes très conscients de la gravité de la situation. Nous sommes très conscients du choc que représenterait la suppression brutale des contrats aidés sur un territoire qui compte près de 50.000 chômeurs. Mais nous ne comprenons pas la méthode qui consiste à se mobiliser sur le dos de l’activité économique.

Le drame du chômage ne sera pas réglé par les contrats aidés ; il ne le sera que par la relance de l’activité économique qui doit s’appuyer sur une politique claire en faveur de l’attractivité de notre territoire.

Contact-Entreprises a proposé récemment des idées concrètes en publiant #MartiniqueAttractive. C’est sur ce type d’idées que nous devons tous nous mobiliser. Pas dans la rue ! Pas en nous opposant les uns aux autres !

Emmanuel de Reynal, président de Contact-Entreprises

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.