Défiscaliser les équipements publics, une idée de la SAFIE

0

La situation budgétaire des collectivités locales et établissements publics, aggravée par la baisse des dotations fait courir à notre territoire, le risque d’une forte contraction de l’activité voire d’une récession et de lourdes conséquences sur les services publics de proximité.

400.000.000 € de pertes de recettes, c’est la somme annoncée par le président du conseil exécutif de la CTM, entre baisse des dotations européennes, de l’Etat et la non compensation de dépenses par l’Etat.

Les conséquences sur l’activité économique et celle des entreprises sont innombrables et sous-estimées.

Devons-nous assister au décrochage de notre territoire, à la «dette grise» qui s’accumule ?

La SAFIE invite les politiques à s’engager de toute urgence dans une ingénierie financière au service du territoire dont l’objectif est de l’irriguer, osons-le, de nouvelles sources de financements. Nous appelons à un nouveau modèle de financement des collectivités et établissements publics, il est grand temps d’anticiper les désordres à venir.

La SAFIE vous soumet une première proposition, un dispositif en faveur des collectivités et établissements publics : « LA DEFISCALISATION DES EQUIPEMENTS PUBLICS ». Il complétera les dotations d’Etat, insuffisantes et en baisse. Il se distingue des Partenariats Publics-Privés, sa principale caractéristique est la baisse effective et substantielle du coût de l’investissement.

Améliorer la capacité d’autofinancement des collectivités et établissements publics est l’objectif. Sortir de la logique mortifère d’un endettement galopant et de l’augmentation mécanique de la fiscalité et des taxes, une urgence.

La baisse des dotations d’Etat a pour effet de dégrader la capacité de financement et d’endettement des collectivités, le poids relatif des dettes devenant plus important. Cet arbitrage de l’Etat doit s’accompagner d’un effacement de dettes à son égard.

Les caractéristiques de notre marché de l’emploi par ailleurs, amènent nos collectivités à jouer un rôle économique majeur, un désendettement et un allègement des charges sociales doivent, d’urgence, intervenir.

L’effet cumulatif de la défiscalisation et de l’allègement du poids de la dette et des charges sociales, tendra à améliorer la capacité d’autofinancement des collectivités. Rappelons ce principe simple : « sans capacité d’autofinancement pas d’investissement envisageable ! ».

44 ans après, La SAFIE poursuit son activité d’ingénierie financière au service du territoire.

Edmond PLACIDE, Président de la SAFIE – e.placide@safie.fr – 0696 81 70 73

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.