Faire entendre la voix des entreprises ultramarines dans les débats en cours

0

Le 9 novembre dernier, une vingtaine de chefs d’entreprise a déjeuné avec Françoise De Palmas, secrétaire générale de la Fédération des Entreprises des Outre-Mer.

Remplacement du CICE, suppression de la TVA NPR…le Projet de Loi de Finances et le Projet de Financement de la Sécurité Sociale ont été au cœur des échanges avec François de PALMAS lors du déjeuner débat organisé par Contact-Entreprises. « Ce sont nos deux préoccupations majeures car il s’agit de maintenir un environnement des affaires propice au développement » a rappelé Françoise de PALMAS, en rappelant l’ensemble des actions menées par la FEDOM auprès du gouvernement pour amender et le projet de Loi.

Plus largement, la secrétaire Générale a également pu présenter aux adhérents présents les champs d’intervention de la FEDOM. Depuis 1986, la FEDOM est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics pour toutes les questions fiscales liées aux territoires ultramarins. L’association (qui ne reçoit pas de subventions) est aujourd’hui présidée par Jean-Pierre Philibert, ancien député-maire.

Sur le plan opérationnel, la FEDOM a une double approche des territoires : géographique avec un référent par bassin (Pacifique, Océan Indien, Caraïbes), et thématique avec quatre commissions (économique, mer, tourisme et BTP). Une approche rendue nécessaire par le nombre de dossiers à traiter : « Nous surveillons toutes les lois afin de voir comment elles peuvent affecter l’Outre-Mer », a précisé Françoise de Palmas.

Cette dernière a conclu le déjeuner-débat en rappelant l’importance « de mobiliser les députés non ultramarins sur nos problématiques ultramarines ».

Voir la vidéo

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.