Grève à la Sara : le préfet réquisitionne 6 stations pour les services prioritaires.

1

Un mouvement de grève d’une partie des salariés de la SARA en bloque les accès depuis mardi 3 juin, empêchant la distribution de carburant et par conséquence le réapprovisionnement des stations services de l’île.

En l’état actuel, l’approvisionnement normal en carburants est très difficile ce qui compromet la continuité des services prioritaires.

Compte-tenu de la nécessité pour les services prioritaires de disposer de ressources en carburants suffisantes pour exercer leurs missions, le préfet de la Martinique a donc décidé de prendre pour la journée du vendredi 6 juin 2014, des mesures de réquisition pour 6 stations-services.

La distribution de carburants aux usagers prioritaires s’effectuera aux horaires ci-dessous :

  • VITO Aéroport de 7h00 à 13h00
  • VITO Trinité et TOTAL Ducos de 8h00 à 12h00
  • ESSO Case-Pilote de 8h00 à 17h00
  • VITO Lorrain et TOTAL Sainte-Luce de 13h00 à 17h00

Les policiers et gendarmes assureront la régulation de la circulation aux abords de ces 6 stations qui seront réservées aux seuls usagers prioritaires dont la liste figure ci-jointe. Une carte professionnelle sera exigée pour obtenir un réapprovisionnement.

Le préfet invite chacun au civisme : seuls les personnes et véhicules considérés comme prioritaires pourront accéder à ces stations. Le préfet demande également à ceux qui, parmi les services et usagers prioritaires, disposeraient encore de suffisamment de carburant, de ne pas encombrer inutilement les files devant les stations.

Il est rappelé que l’approvisionnement en jerricans et dans tout récipient transportable, qui pose de graves problèmes pour la sécurité des personnes, est interdit.

liste des services prioritaires

Share.

À propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Un arrêté bizarre car les stations ne sont pas en grève. En ce qui concerne l’application, le stockage en bidon bat son plein (Ti bidon island) au nez et à la barbe des forces de l’ordre
    Par contre aucune mesure pour faire lever le barrage illégal à l’entrée de la SARA . Aucun référé devant le tribunal contre l’atteinte à la liberté du travail et à celle d’aller et venir. Quel laxisme de la direction de la SARA et des représentants de l’Etat!
    Cette grève est totalement surréaliste, décalée et déconnectée des réalités économiques actuelles.

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.