Insertion et handicap en Martinique : les chiffres clés

0

Le recrutement de personnes en situation de handicap est déjà une réalité en Martinique :

  • Environ 400 sont salariées dans les entreprises assujetties (établissements supérieurs à 20 salariés, déclarations 2014)
  • Plus de 800 sont employées dans le secteur public.
  • Des opérations d’insertion de travailleurs handicapés portent leur fruit : dans la grande distribution, la banane, la sécurité et le commerce, ainsi que l’action Yonn a lot’ (action d’adaptation à l’emploi, avec Medef, FTPE, Opcalia et Pôle emploi.)
  • 129 placements dans l’emploi ont été réalisés par Cap emploi en 2014, auxquels s’ajoutent ceux réalisés par Pôle emploi et les Missions locales.

L’objectif est d’aller plus loin : alors que l’obligation d’emploi est fixée à 6% de travailleurs handicapés parmi les effectifs, le taux d’emploi est d’environ 2,1% dans le secteur privé et de 4,18% dans le secteur public. D’autant que des perspectives sont identifiées, dans plusieurs secteurs (artisanat, BTP, agriculture, tourisme, mer, développement durable) et projets territoriaux (centrale de Bellefontaine, nautisme au Marin, marchés publics liés au TCSP et à la rénovation urbaine, innovation en agriculture, éoliennes…).

Un potentiel humain, professionnel et social existe pour cela : 1.424 personnes étaient inscrites comme demandeur d’emploi en situation de handicap à Pôle Emploi en mars 2015, la grande majorité d’entre eux ont un niveau de formation supérieur ou égal au CAP-BEP (62%) et disposent déjà d’une expérience professionnelle (43% ont plus de 50 ans).

Le taux de chômage des demandeurs d’emploi en situation de handicap augmente deux fois plus vite que le tout public, montrant que ce public nécessite une action volontariste et concertée entre institutionnels et monde économique pour ne pas « être laissé au bord du chemin ».

Rappelons enfin que les formes de handicap sont d’une grande diversité (moteurs, sensoriels, psychiques, mentaux…) : visibles ou non, invalidant ou non… En moyenne, 80% ne nécessitent pas d’aménagement.

Le PRITH exerce une fonction d’observatoire partagé, permettant aux partenaires de mutualiser leurs données et disposer ainsi d’une vision globale du handicap : emploi, formation, maintien dans l’emploi, mobilisation des employeurs. Les données d’observation seront ainsi actualisées annuellement de façon à alimenter les prises de décision régionale.

Pour en savoir plus sur les programmes du PRITH :

PRITH 2015 Communique de presse

PRITH 2015 Programme des évenements

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.