Karine Mousseau : « Le tourisme doit tirer notre croissance économique »

0

Karine Mousseau, présidente du Comité martiniquais du tourisme, a présenté aux adhérents le bilan du CMT à mi-mandat.

Entre 2015 et 2019, le nombre de touristes est passé de moins de 800 000 à 1 046 735. Un chiffre record d’autant que, point positif, le tourisme de séjour se remet à augmenter. Pourtant, « Nous sommes largement en-dessous de notre potentiel », a affirmé Karine Mousseau. « Ce secteur doit tirer la croissance économique, le marché de l’emploi et l’attractivité de la Martinique ». 52% des visiteurs sont logés en meublés de tourisme. Une tendance mondiale, reflet des nouvelles façons de séjourner, une offre complémentaire au parc hôtelier, « d’où la convention avec Airbnb ».

 

Montée en gamme et spiritourisme

Aujourd’hui, pour rester attractive et faire du tourisme le fer de lance de l’économie, la Martinique doit monter en gamme et améliorer la qualité de son offre touristique. Ce qui signifie la rénovation du parc hôtelier vieillissant, et l’accompagnement des particuliers loueurs de meublés. Face à la concurrence des autres îles de la Caraïbe, la Martinique a une carte à jouer : « Son rhum, le seul AOC et le meilleur du monde ! », a rappelé Karine Mousseau.

 

Actualiser les statuts du CMT

Pour consolider le CMT et en améliorer la gouvernance, la présidente propose une révision des statuts qui permettrait de faire entrer plus de professionnels du tourisme dans le Conseil d’Administration. Ainsi, des acteurs incontournables comme la SAMAC, le Grand Port ou l’UMIH pourraient y siéger.

Voir la vidéo : https://youtu.be/6hEQZO5GxA4

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.