Les voeux de Contact-Entreprises : un choc de confiance !

0

2017 a été une mauvaise année économique pour la Martinique.

Nos performances sont aujourd’hui parmi les plus faibles de tout l’outre-mer français.

Pourtant nous avons des atouts formidables : des infrastructures de qualité, des femmes et des hommes formés, des intelligences par milliers, un cadre de vie exceptionnel, un environnement politique et réglementaire stable, la mer, la Montagne Pelée, le meilleur rhum du monde, les yoles…

Alors que nous manque-t-il ? Que faudrait-il pour remonter la pente ? Que faudrait-il pour attirer les investisseurs, retenir nos entrepreneurs, faire revenir nos talents ? Que faudrait-il pour réveiller les énergies et relancer l’activité ?

Deux choses : Rétablir la confiance, et accroître l’efficacité des services publics envers les entreprises.

La ressource économique qui compte le plus est la confiance en l’avenir. C’est en pariant sur un avenir meilleur que l’on investit, que l’on monte des projets, que l’on recrute, que l’on se forme. C’est en voyant les perspectives que l’on accepte de prendre des risques. C’est en croyant au futur que l’on progresse…

Or aujourd’hui, les entreprises perdent confiance parce qu’elles ne voient pas le cap, elles ne comprennent pas les signaux désespérants qui encombrent le débat public, elles baissent les bras devant les obstacles administratifs qui se dressent sur leur chemin, elles désespèrent de voir des porteurs de projets dynamiques quitter la Martinique pour des terres plus accueillantes…

2018 commence, et c’est l’occasion de formuler des vœux pour la Martinique. Encore faut-il que ces vœux soient entendus sans esprit de polémique, sans interprétation partisane : les entreprises ne font pas de politique !

Contact-Entreprises souhaite que 2018 soit l’année de la confiance retrouvée. Rétablir la confiance est une urgence absolue, et exige que l’on mette de côté les chamailleries et les petits calculs. Rétablir la confiance c’est engager la Martinique sur une voie claire, celle de l’attractivité de notre territoire. C’est rassembler toutes nos ressources et les mobiliser sans clivages, sans défiance. Rétablir la confiance, c’est aussi lever les obstacles qui découragent les entrepreneurs. C’est ajuster les horloges du secteur public avec celles du secteur privé, c’est rendre les services publics aux entreprises plus efficaces pour qu’ils soient des accélérateurs de développement, et non des freins.

Que 2018 soit l’année du choc de confiance.

Emmanuel de Reynal, président de Contact-Entreprises

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.