Louis-Bernard DUPROS, jeune producteur de bananes, nous raconte…

0

Banamart rassemble les producteurs de bananes de Martinique, et fait partie du groupement UGPBAN qui fédère toute la filière de Guadeloupe et de Martinique. Cette filière, particulièrement dynamique, s’appuie sur des professionnels engagés et poursuit son développement en cherchant à intégrer de nouveaux talents. Mais qui mieux que les acteurs eux-mêmes pour parler de leur métier, et convaincre les jeunes martiniquais de tenter l’aventure de la banane ? Aujourd’hui, la parole est à Louis-Bernard DUPROS

Louis-Bernard DUPROS est un jeune producteur de bananes de 27 ans, qui est, aujourd’hui, à la tête d’une exploitation d’une dizaine d’hectares sur la commune du Lorrain. Issu du milieu agricole, il nous livre son expérience et les raisons qui l’ont poussé à choisir ce métier :

« Mes parents étaient déjà exploitants agricoles dans la banane et j’ai baigné dedans depuis quasiment ma naissance, mais ce métier est mon choix personnel » nous confie-t-il d’entrée de jeu.

C’est très tôt que Louis-Bernard s’oriente vers les métiers de la terre et qu’il décide de devenir exploitant agricole. Il entame sa scolarité au Morne-Rouge, puis il intègre la filière de l’enseignement agricole au lycée de Croix-Rivail à Ducos. Après y avoir obtenu son BTS, il débute sa carrière en tant que technicien agricole dans le secteur de la canne, plus particulièrement dans le domaine de l’expérimentation. A la suite de cette première expérience enrichissante, il décide de reprendre l’activité de production de bananes de ses parents. Installé en tant que jeune agriculteur depuis novembre 2012, il obtient, dès 2013, le titre de « jeune planteur de bananes 2013 », une belle récompense  décernée par l’ensemble de la profession.

Notre jeune agriculteur se dit d’abord séduit par la variété, au quotidien, de son travail et par les perspectives d’évolution de son métier. En effet, en tant qu’exploitant agricole, il est à la tête d’une véritable entreprise avec toutes les facettes qui en découlent, en termes de gestion d’entreprise ou en termes de gestion agronomique, avec l’objectif ultime de produire une banane de la meilleure qualité possible. Pour ce faire, Louis-Bernard DUPROS rappelle qu’aujourd’hui, dans le secteur de la banane, le personnel doit être formé et motivé mais que celui-ci bénéficie d’un emploi fixe tout au long de l’année et que les conditions de travail ont connu des améliorations substantielles au cours des dernières années.

Louis-Bernard conclut en soulignant que « La banane est une filière d’excellence où on n’a pas vraiment le droit à l’erreur » et il invite les jeunes martiniquaises et martiniquais à y entrer et à s’y investir.

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.