Marcellin NADEAU « priorité aux entreprises martiniquaises »

0

Dans le cadre de ses passerelles politiques, Contact-Entreprises recevait Marcellin NADEAU, candidat tête de liste de « Nou Pep La » à l’élection de la Collectivité Territoriale de Martinique, afin d’échanger avec lui sur son projet économique. Il était accompagné de son directeur de campagne, Robert SAE, membre du CNCP. La rencontre s’est déroulée ce mercredi 4 novembre au restaurant « O Vin sur Vingt » en présence d’une vingtaine de chefs d’entreprise.

Marcellin NADEAU inscrit son programme à l’aune d’une appréciation du contexte global, afin de mieux agir localement :

  • la financiarisation de l’économie au détriment de l’économie réelle ;
  • le corporatisme politique qui doit laisser la place à la société civile ;
  • les chocs extérieurs dont la Martinique doit se protéger en priorisant les marchés intérieurs : quelle écologie ? quelle agriculture ? quelle industrie ?…

La vision économique de Marcellin NADEAU consiste en effet à recentrer l’effort sur les marchés locaux, en relançant l’appareil productif local, et en donnant la priorité aux entreprises martiniquaises, notamment dans le cadre des commandes publiques.

Sortir des dogmes politiques et construire un projet économique et social avec les membres de la société civile, sans renoncer bien sûr au « socle de valeurs » des mouvements alternatifs, tels ont été en substance les propos de Marcellin NADEAU et de Robert SAE.

Les échanges ont été fructueux et courtois, mais sans concession. Le débat a porté notamment sur l’urgence de réformer en profondeur les collectivités locales, afin que celles-ci retrouvent des marges de manoeuvre pour investir, et surtout qu’elles réduisent radicalement leurs délais de paiement : trop d’entreprises privées meurent en effet du fait de ces délais insupportables…

Les participants ont exprimé également leur inquiétude face au défaut d’attractivité de la Martinique auprès des entrepreneurs et des jeunes, et ses conséquences déjà visibles sur le plan démographique : moins 3000 habitants par an depuis plusieurs années, dont une part importante des actifs « fabricant d’avenir » ! Redonner de l’espoir à ceux qui entreprennent pour qu’ils reviennent, c’est l’un des enjeux majeurs de la nouvelle CTM.

La vidéo-contact de Marcellin NADEAU

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.