Martinique Réserve de Biosphère ? Une conférence exceptionnelle jeudi 15 décembre à l’IMS.

1

C’est au lendemain de la conférence alarmante de Nathalie de POMPIGNAN organisée en juin dernier par Contact-Entreprises sur l’état des océans (voir conférence ici), que s’est imposée l’idée de lancer un projet de développement territorial ambitieux : « Et si la Martinique devenait une Réserve de Biosphère ? »

biosphère

Ce projet s’inscrit dans le Programme Homme et Biosphère de l’UNESCO et concilie à la fois les enjeux économiques, environnementaux et socio-culturels d’un territoire.

« Et si la Martinique devenait une Réserve de Biosphère ? »

C’est le thème de la conférence exceptionnelle à deux voix que Contact-entreprises organise jeudi 15 décembre à l’IMS, à partir de 18h.

Ancienne membre de l’équipe COUSTEAU, Nathalie de POMPIGNAN est experte en sciences écologiques auprès de l’Unesco, maître de conférence à Sciences Po Paris, et l’auteur d’un livre de référence sur l’état des océans : « Océan Alerte Rouge, chroniques d’un désastre annoncé ».

Mireille JARDIN est membre du comité national du MAB (Programme Homme et Biosphère) et ex fonctionnaire de l’UNESCO (Secrétariat de la Convention du Patrimoine Mondial, du Programme Homme et Biosphère et porte parole du Directeur Général).

Une Réserve de Biosphère est une reconnaissance internationale de l’UNESCO pour un territoire souhaitant s’engager dans une triple démarche : conserver la diversité biologique et culturelle, valoriser un développement durable et encourager la recherche, l’éducation et la formation environnementale, dans le cadre du Programme Homme et Biosphère (MAB). Elle a la particularité de ne pas imposer de réglementation. Et l’adhésion des forces vives du territoire à ce projet est volontaire.

Les sites reconnus ne font pas l’objet d’une convention internationale mais suivent des procédures communes définies par la stratégie de Séville et le cadre statutaire, formellement approuvés par les États membres de l’UNESCO, lors de sa Conférence Générale de 1995. Ils restent placés sous la juridiction souveraine des États où ils sont situés et partagent leurs expériences, problématiques et solutions au niveau national, régional et international au sein du Réseau mondial des Réserves de Biosphère.

La conférence du 15 décembre « Martinique, Réserve de Biosphère ? » permettra d’aborder différents aspects : qu’est-ce qu’une Réserve de Biosphère ? Quels sont ses fonctions et ses enjeux ? Comment se dessine-t-elle ? Quels sont ses bénéfices majeurs ? Quelles coopérations possibles ? De nombreux exemples sur le terrain tant en France qu’à l’étranger illustreront les réponses à ces questions.

Attention, places limitées : inscriptions gratuites par mail à mpdesgrottes@contact-entreprises.com

Share.

À propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Pingback : « Et si la Martinique devenait une Réserve de Biosphère ? » | Le site d'Antilla

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.