OUI AU DROIT DE GRÈVE, NON AU BLOCAGE ET AU DROIT DE RETRAIT ABUSIF !

0

En Martinique, 20 000 personnes sont aujourd’hui totalement dépendantes pour leurs activités quotidiennes d’un fonctionnement normal des transports en commun qui desservent la CACEM puisqu’elles n’ont pas d’autres moyens de déplacement.

Ainsi, les personnes âgées, les élèves et étudiants, les personnes en recherche d’emploi, les salariés des entreprises de la CACEM et plus globalement tous les acteurs économiques du territoire du centre de la Martinique subissent de plein fouet cette situation.

Contact-Entreprises a recueilli, en images,les témoignages de : Claudie VETRO, présidente de la MILCEM, Thierry D’ABADIE DE LURBE, président de l’association des commerçants de Fort-de-France, Manuéla AMABLE-POTIRON, présidente de l’association des usagers de transport de Fort-de-France et Hervé HONORÉ, gérant de l’entreprise Shiva.

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.