Patrick KARAM : « l’égalité réelle économique est le combat légitime de chacun d’entre nous »

0

Patrick KARAM, le président du CREFOM (Conseil Représentatif des Français d’Outre-Mer), était reçu ce mardi 22 septembre 2015 par Contact-Entreprises dans le cadre d’un déjeuner-débat pour présenter son projet d’égalité réelle économique entre les territoires ultramarins et la France Hexagonale.

Le projet de loi défendu par le CREFOM et porté par Victorin LUREL a pour objectif de mettre sur pied un vaste plan d’égalité dans tous les territoires d’outre-mer, afin que ces derniers obtiennent enfin le rattrapage économique auxquels ils prétendent légitimement.

La loi-cadre doit fixer à l’Etat une obligation de résultat sur des objectifs d’amélioration de la convergence avec le standard hexagonal, en une génération, mesurés par le revenu (PIB) par habitant. Les moyens, les délais pour y parvenir, la méthode, le contrôle des obligations par une autorité indépendante ou encore la création d’un droit opposable collectif doivent aussi être déterminés. Cette loi-cadre devrait également prévoir une loi, adoptée avant la fin 2016, programmant un plan précis et détaillé qui serait défini avec chacun des territoires sur les domaines concernés : économiques, sociaux, éducatif et de formation, sanitaire et de santé, d’infrastructure, de logement, etc.

Contrairement aux idées reçues, la contribution nationale à la compétitivité des territoires est bien plus faible dans les régions d’Outre-mer ! En d’autres termes, nous sommes beaucoup moins aidées que l’hexagone, alors qu’une pensée unique déformée véhicule allègrement l’idée inverse. En effet, le PIB local moyen par habitant – seul indicateur objectif – représente à peine 68% du PIB national ! Un écart important que la nation ne pourra pas tolérer longtemps…

En mai dernier, lors de son déplacement en Guadeloupe, le chef de l’Etat s’était d’ailleurs clairement engagé en faveur de l’égalité économique : « Je me suis engagé pour que l’égalité soit réelle partout en France, et notamment dans les outre-mer. On a mis la parité pour les prestations et les salaires, une forme de justice a été rendue. Mais il y a encore un chômage beaucoup plus élevé dans les outre-mer, des modes de transports forcément plus compliqués et des risques de pollution qui aggravent aujourd’hui la situation », avait déclaré François Hollande.

Le CREFOM poursuit donc son action de lobbying et multiplie les rencontres pour convaincre chaque ultramarin du bien-fondé de sa démarche.

Les échanges entre Patrick KARAM et les adhérents de Contact-Entreprises ont été particulièrement riches, et tous les chefs d’entreprise présents ont manifesté leur soutien au projet d’égalité réelle. Car ce projet, au-delà de son utilité économique évidente, permet de rappeler une idée simple : non, les ultramarins ne sont pas des assistés. Bien au contraire !

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.