Projet Marina de l’Etang Z’Abricots : la CACEM réagit.

0

Suite à l’article intitulé « Et si la Martinique édifiait la plus belle marina des Caraïbes ? » publié sur notre site web le 15 octobre 2015 (lire ici), la CACEM souhaite apporter les précisions suivantes :

Le Port de Plaisance de l’Etang Z’Abricots est un projet qui a été initié en 1988 par la Ville de Fort-de-France. Par la suite, un transfert de gestion terrestre et maritime de l’Etat vers la CACEM nous a permis, dans le cadre de notre compétence Développement Economique, la construction et la gestion du Port de plaisance en 2001.

La CACEM est donc aujourd’hui propriétaire du Port de Plaisance communautaire de l’Etang Z’Abricots.

Inauguré le 28 novembre 2014, cet équipement, fait partie de la Zone d’Aménagement Concertée (ZAC) de l’Etang Z’Abricots d’une superficie de 12 ha et se compose de deux bassins, Z’Abricots et Grives.

A ce jour, l’aménagement du site est en cours et a été ventilé en 3 zones distinctes :

  • Le Port de Plaisance d’une capacité actuelle de 340 anneaux, sous maîtrise d’ouvrage CACEM, et dont l’extension à 1 000 anneaux avec le bassin des Grives s’effectuera par mise en concurrence sous forme de délégation de service public;
  • La zone d’activité économique Etang Z’Abricot d’une superficie de 8 ha, également sous maîtrise d’ouvrage CACEM et dont la réalisation a été confiée à l’opérateur SEMAFF pour son aménagement et sa commercialisation ;
  • La zone d’activités concertée de Etang Z’Abricots, sous la responsabilité de la Ville de Fort-de France et confiée à la SEMAFF pour son exploitation ;

Au vu de ses éléments, tous projets d’aménagement ou de construction est exclusivement sous maîtrise d’ouvrage CACEM et les demandes d’acquisition de foncier sont traitées par la SEMAFF pour le compte de la CACEM.

Enfin, la CACEM s’étonne donc que Contact Entreprises ne l’ait pas sollicitée avant publication, pour vérifier les informations divulguées s’agissant d’un site dont la gestion terrestre et maritime est placée sous sa responsabilité, conformément au transfert de gestion du domaine public maritime.

N. ODRY, Responsable Communication de la CACEM

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.