Région Martinique : la mieux gérée de France en 2012 ?

0

Ci-dessous une tribune de Jean CRUSOL, Président de la commission développement économique du Conseil Régional, sur la gestion de la collectivité régionale de Martinique :

Le classement discutable de Capital

Nombreux sont ceux qui se souviennent encore de la manière théâtrale dont l’ancien président de la région-Martinique avait brandi, devant les caméras, lors d’une des plénières précédant les élections régionale de 2010, le classement des régions de France réalisé par le journal « Capital ». Dans ce classement, la Martinique apparaissait en dernière position.

Nous avions montré à l’époque que, si ce classement présentait un certain intérêt en comparant la situation générale des régions géographiques Françaises les unes par rapport aux autres, contrairement aux dires de présidents de région, il ne fournissait aucun critère permettant d’évaluer la qualité de la gestion de l’institution régionale, ni d’en mesurer les résultats. En effet, des 16 indicateurs retenus, la plupart étaient totalement en dehors du champ des compétences régionales !

Le classement de Décomptes Publics, un classement sérieux

Bien plus sérieux et instructif est, de ce point de vue, le classement pour l’année 2012, qui vient d’être publié par le site « Décomptes Publics ». Ce site dont l’adresse est https://www.decomptes-publics.fr, procède au classement des différentes catégories de collectivités, communes, départements, régions… sur la base des indicateurs de gestion habituellement retenus pour évaluer la situation financière des collectivités et publiés par des sources officielles telles que l’INSEE, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) et les comptes administratifs des collectivités territoriales publiés sur www.impot.gouv.fr.

Pour chaque indicateur une note sur 10 est attribuée à la collectivité concernée, et la note moyenne obtenue pour l’ensemble des critères permet de classer cette collectivité.

La région-Martinique, première pour sa gestion

Selon le classement de « Décomptes Publics » pour 2012, la région-Martinique est, avec une moyenne de 8/10,  en première position devant toutes les régions de France!

Six indicateurs ont été pris en compte dans cette analyse :

1-la dette par habitant (dette totale/population totale). Plus ce coefficient est faible, plus la note est élevée. Pour la Martinique, le chiffre est de 50€/ht, et la note, 10/10.

2-la solvabilité de l’institution. Elle indique la capacité qu’a la région de faire face aux échéances de la dette, grâce à ses ressources propres. Le montant de l’échéance étant au numérateur, plus ce ratio est faible, plus la solvabilité est élevée. Ce ratio est de 0,1 pour la Martinique et la note de 10/10.

3-la dépense d’équipement par habitant (Dépenses totales d’équipement/population), pour ces trois dernières années. C’est un indicateur essentiel. Il permet d’apprécier de quelle manière la région répond aux besoins en équipement de la population et, par conséquent, comment elle prépare l’avenir. La dépense d’équipement est de 232€/ht pour la région-Martinique. C’est l’une des plus élevées de France. La note est de 9/10.

4-la charge de personnel. Elle est de 111€. Sur ce critère, la performance de la région-Martinique ne paraît pas très bonne, mais elle est tout de même meilleure que la Corse (175€) et affiche le même chiffre que la Guadeloupe (111€). La note est de 1/10. De plus, on doit aussi rappeler que l’audit de l’organisation régionale réalisé en 2010 avait identifié d’importantes lacunes en matière d’encadrement. Pour faire face aux besoins de la nouvelle politique de développement lancée par la nouvelle équipe (sur la période 2010 et 2012 le budget d’intervention de la région s’est accru de plus de 50% !), il a fallu renforcer le personnel d’encadrement.

5-la rigidité structurelle. Il s’agit d’un indicateur extrêmement important en matière de développement. Il permet de mesurer la marge de manœuvre dont dispose une collectivité pour réaliser de nouveaux investissements et lancer de nouvelles politiques. C’est le rapport entre charges de personnel et intérêts de la dette et recettes de fonctionnement. Plus ce rapport est élevé, moins la collectivité a de marge de manœuvre. Il est de 59% pour la région Martinique et la note de 7/10.

6-le montant des impôts locaux par habitant est de 42€. C’est l’un des montants les plus faibles de France ! La note sur cet indicateur est de 9/10.

Ainsi, nous pouvons affirmer que, sur la base des critères objectifs et officiels, habituellement retenus pour classer la gestion des régions, la région-Martinique est bien la région la mieux gérée de France en 2012.

Jean CRUSOL, 

Président de la commission développement économique du Conseil Régional

Share.

À propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.