Soutenez le projet "Vivre" de Maharaki

0

Maharaki est une jeune réalisatrice martiniquaise qui travaille depuis plusieurs années sur un projet de court métrage intitulé « Vivre »; ce film sera tourné en Martinique et en Guadeloupe et défendra ses couleurs dans les festivals internationaux. Le projet est bien avancé, mais il a besoin d’un soutien financier pour aboutir. Les sociétés coproductrices ART & VISION PRODUCTION et ROCK ROSE ont lancé une souscription privée sur le site http://www.indiegogo.com/vivre?a=274097 pour compléter le financement public obtenu à ce jour et commencer le tournage au mois d’octobre prochain. N’hésitez pas à soutenir cette belle initiative et à relayer cette demande autour de vous. Ci-dessous la lettre de demande de participation au financement du projet, rédigée par la jeune Maharaki.

Le dossier complet est disponible ici : Dossier campagne de souscription VIVRE

Madame, monsieur,

Je suis un jeune réalisateur, diplômé de l’Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation de Paris (EICAR) où j’ai obtenu en mai 2004, un European Bachelor in Fine Arts, motion picture directing & Film production.

En fin de cursus, j’ai remporté le Grand Prix du Jury de projection des films de clôture de promotion de l’EICAR, pour la réalisation du court-métrage DIG IT. Décerné à la cinémathèque de Paris et remis par le réalisateur Oliver STONE, le prix consacre un court-métrage drôle dont le rôle principal est tenu par l’acteur Edouard MONTOUTE qui a remporté le Prix de l’interprétation masculine pour sa performance dans le rôle de Lucien Edouard. Ce prix est le seul qu’Edouard MONTOUTE ait obtenu à ce jour.

En 2011, j’ai décroché le Prix du Public et la Mention Spéciale du jury pour l’humour au festival Prix de Court pour mon court-métrage UN ACHAT COMPULSIF, un film réalisé et monté en 48h, avec une caméra et un ordinateur, sans budget et sans aucun acteur professionnel.

La réalisation de courts-métrages est un passage obligé dans mon cursus, car peu de réalisateurs peuvent prétendre accéder au long métrage sans passer par des courts métrages à faire valoir dans les concours et festivals divers. Les courts-métrages récompensés dans les festivals à forte notoriété, sont alors repérés par des producteurs et leur réalisateur peuvent avoir l’opportunité de passer au long-métrage.

A ce jour les 4 courts-métrages que j’ai réalisés ont été sélectionnés et récompensés dans des festivals de film internationaux tels que le FESPACO au Burkina Faso, le AISFF en Corée du Sud, le VUE D’AFRIQUE au Québec…, comme en atteste mon parcours artistique qui suit. Pourtant aucun de ces films n’a été réalisé avec les moyens techniques et financiers adéquats. De ce fait ils n’ont pas pu atteindre les qualités requises pour une sélection en compétition officielle dans des festivals prestigieux tels que le Festival de Cannes, le Festival de Berlin ou le Sundance aux Etats Unis.

Le projet de court-métrage pour lequel je sollicite votre aide s’intitule VIVRE. C’est une comédie dramatique qui relate la vision d’un pré adolescent sur le monde et la vie en général, une histoire universelle qui pourrait se raconter n’importe où et que j’ai choisi de tourner en Martinique et en Guadeloupe.

Ce court-métrage a tout le potentiel pour une sélection dans les meilleurs festivals de films du monde. Son scénario a déjà remporté un prix, « le deuxième Prix Lumina Sophie » en 2007.

Le film qui sera produit par deux sociétés de production ART ET VISION PRODUCTIONS, basée en Guadeloupe, dirigée par Nina VILUS, et ROCK ROSE basée en Martinique que je dirige, a reçu à ce jour les soutiens financiers suivants :

  • Conseil Régional de la Guadeloupe
  • Conseil Régional de la Martinique
  • Comité Martiniquais du Tourisme
  • Commission du film de Martinique
  • Direction des Affaires Culturelles de Martinique.

Pour trouver d’autres sources de financement, les sociétés de production ont ouvert fin 2011, une première campagne de collecte de fonds sur le site internet http://www.indiegogo.com/VIVRE. Cette campagne auprès du grand public a permis de rassembler environ 1.400 euros, somme qui a servi à l’organisation des castings, des repérages et des premières rencontres avec les équipes en Guadeloupe et en Martinique début 2012. Une seconde campagne a été lancée en mai 2012, mais elle tarde à décoller et nous souhaitons l’amplifier.

VIVRE a bénéficié d’un relais média encourageant :

  • Emission TV « Midi en Vue », diffusée le Jeudi 12 Avril 2011, Martinique 1ère TV,
  • Emission TV « Grand format » de David Diomandé, diffusée le Mardi 28 février sur Martinique 1ère TV,
  • Emission radio « Douvan Jou » de Alexandra Harnais, diffusée le 4 Septembre 2011 sur Martinique 1ère Radio,
  • Reportage TV de Henri VIGANA diffusé le lundi 7 novembre 2011 dans le journal TV de 19h30 de Martinique 1ère TV,
  • Reportage Journal TV, Canal 10, Guadeloupe, diffusé le 8 Mars 2012
  • Emission TV « Pistache et Popcorn » diffusée le lundi 11 juin 2012 sur GTV, Guadeloupe Télévision, 
  • Barbados Nation Newspaper, 27 mai 2011,
  • Terre Locale, 31 octobre 2011,
  • France Antilles, jeudi 30 novembre 2011
  • France Antilles, jeudi 30 Décembre 2011
  • Créola Martinique, Mars 2012 

VIVRE a aussi bénéficié d’une campagne de promotion/communication dans le cadre du festival de Cannes 2012. En effet, le tandem Nina VILUS (productrice) et MAHARAKI (réalisatrice) a accompagné la délégation Guadeloupéenne chargée de promouvoir les films soutenus par la Région Guadeloupe. Une présentation de VIVRE a été faite sur le stand de « Films France », au cours d’une conférence de presse organisée dans le village international du festival.

A ce jour ART ET VISION PRODUCTIONS et ROCK ROSE ont réuni près de la moitié du budget nécessaire, mais la route est encore longue pour atteindre le budget global et démarrer le tournage. C’est la raison pour laquelle nous faisons appel à vous pour vous solliciter directement et relayer notre démarche auprès de votre réseau personnel et professionnel.

J’espère que vous serez sensible aux arguments que je vous ai exposés et à la logique stratégique à laquelle tout jeune réalisateur/producteur doit faire face.

Merci de votre soutien.

Maharaki MARIE-JOSEPH

Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.