Un séminaire à Valmenière pour mieux outiller les acteurs du dialogue social

0

 

Vendredi 21 Septembre, environ 50 représentants des organisations syndicales de salariés, des organisations patronales et de la Direction du Travail ont travaillé ensemble lors d’un séminaire organisé par L’Institut de Formation et de Recherche sur le Travail de la Martinique (IFRTM) à l’hôtel Valmenière. 
L’objectif de ce séminaire était d’identifier les forces, les faiblesses, les réussites, les difficultés et les solutions de la négociation collective en Martinique en vue de garantir des programmes de formation adaptés aux réalités martiniquaises.  Cette journée était l’occasion de rendre concrète l’existence de cet Institut né d’un accord signé par l’ensemble des organisations syndicales et patronales, dont les racines plongent dans la volonté des auditeurs de la session territoriale de 2000, dite « Toyota ». 
Après un discours de Madame Corinne BLANCHOT, sous-préfète déléguée à la cohésion sociale et à la jeunesse qui a rappelé l’importance que l’Etat accordait à cette initiative, et une présentation du cadre de la négociation collective en Martinique par Léandre BEAUROY, Directeur de la DIECCTE, la projection d’un film de 13 minutes présentant le regard de 11 acteurs de terrain, représentants syndicaux, chefs d’entreprise, médiateurs… a permis de lancer 3 ateliers d’échanges sur le thème « forces, faiblesses, réussites, difficultés et solutions de la négociation collective en Martinique » animés par des binômes de médiateurs. 
Ces ateliers ont parfois vu des échanges vifs, mais très riches et constructifs qui ont fait l’objet en début d’après-midi d’une synthèse et d’échanges. Le déficit de reconnaissance entre les partenaires sociaux, la faiblesse des négociations de branche, le financement des heures d’absence générées par les négociations ou la nécessité de mettre en œuvre un accord de méthode au démarrage d’une négociation sont des exemples parmi bien d’autres de la production de ces ateliers.
La présentation par Christian THUDEROZ, Conseiller pédagogique de l’Institut Supérieur du Travail de Nouvelle-Calédonie des réalisations de cet Institut a été l’occasion d’un moment de partage notamment avec la lecture d’un message adressé par Pierre GARCIA, Directeur du Travail de ce territoire à « ses sœurs et frères du dialogue social en Martinique ».
Les perspectives ont été tracées par Eric NOUVEL, Président de l’IFRTM, notamment avec le lancement des premières sessions de formation à la négociation collective à partir du 3 Décembre.
Nul doute que cette journée marquera une nouvelle étape décisive pour l’amélioration durable du dialogue social en Martinique. 
Share.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.